1812, war, canada, st. lawrence

Regional History

When the United States declared war on Great Britain in June 1812, Britain was fully engaged in the great war with Napoleonic France. To win, Britain had to blockade France with the Royal Navy. On the high seas, the British blockade caused friction with the United States. This dispute added to other problems (especially those connected to territorial expansion westward in North America); and, it sparked the flame.

 

From July 1812 to September 1814, the upper region of the St Lawrence River which flows from Kingston to Cornwall played a strategic role in approximately twenty military actions which occurred on either side of the border with New York, as far as the Vermont line. This stretch of water was Upper Canada’s lifeline with Great Britain: a crucial supply line throughout the War of 1812 and a key passage-way to Montreal, the chief commercial centre of Canada at this time.

 

Numerous Ontario communities on the eastern shore of Lake Ontario and along the St Lawrence River experienced the War of 1812. Neighbours, families, and friends in Canadian and American communities astride the river were drawn into the war: Gananoque and Clayton; Brockville and Morristown; Prescott and Ogdensburg. So, too, were the opposing naval bases at Kingston and Sackets Harbor. In the Cornwall area, the request for neutrality by the Akwesasne Mohawk who lived on the international border was compromised by both government sides. A very critical period of the war in this region was October 1813 to February 1814 when two major battles were fought – at Châteauguay River in October and Crysler’s Farm in November. Following this, an American army of over 7,000 camped for the winter in New York and waited, only a short distance from Cornwall.

 

The Communities 

 

The earliest pioneers were Loyalists who came to Upper Canada (Ontario) after the Revolutionary war. They were quickly joined by others, either from the Highlands of Scotland, from other parts of the British Isles and Europe, or from neighbouring parts of the United States. The cities of Cornwall and Kingston are the significant sentry points for the region. In the War of 1812, Kingston served as the strategic naval base at the western end of the river, and, Cornwall served as a strategic supply base to assure movement, by land and water, of what was needed up river.

 

The War's Legacy

 

The Eastern Region of Ontario displays major legacies of the Peace dividend from the War of 1812. The lessons of the war led to the building of the Rideau Canal (1832) and to the selection of Ottawa as the national capital by Queen Victoria (1857). Historians see the significance of the past in the building of a modern vision of the St Lawrence River supply route in the 1960s. Highway 401 was built as part of the Trans-Canada Highway system and is a reminder of the first King’s Road (set on old aboriginal trails and footpaths of Eastern Ontario) that linked Cornwall and Kingston; it was constructed during the War of 1812.

 

Scholars see the Peace dividend in the construction of the St Lawrence International Seaway mega project, completed in 1959. This development was undertaken by the United States and Canada to provide a new supply line on the river; thereby, allowing the interior of the North American continent to trade with the World. The Seaway construction incorporated international bridges built on a military design. New cultural showcases in the Cornwall to Kingston corridor have emerged in the form of: Upper Canada Historical Village at Morrisburg; Lost Villages of the St Lawrence at Long Sault; and, Parks of the St Lawrence, extending from the Quebec border to Kingston.

 

For virtually two hundred years, the peoples of the Eastern Region of the Province of Ontario have shared a magnificent, uniquely peaceful international water boundary with the Northern Region of the State of New York. The entire region of the Upper St Lawrence River is an ongoing product of its remarkable bonds of international cooperation and friendship.

Histoire Régional

Quand les États Unis ont déclaré la guerre contre la Grand Bretagne en Juin 1812, la Grand Bretagne été engager en la guerre avec la France et Napoléon. Pour gagner, la Grand Bretagne dû faire blocus la France avec la marine royale. Sur l’océan, le blocus a causé les problèmes avec les États Unis. Ces problèmes, ajouté à d’autres (en particulier celles qui sont liées à l'expansion territoriale vers l'ouest en Amérique du Nord); a suscité la flamme.

 De Juillet 1812 à Septembre 1814, le région supérieur du fleuve st. Laurent du Kingston à Cornwall ont joué une rôle stratégique en environs vingt actions militaires qui ont passé sur les deux côtés du frontière du New York, jusqu’aux Vermont. Cette étendue d'eau était la ligne de vie entre haut Canada et la Grand Bretagne : une ligne de ravitaillement pendant la guerre de 1812 et une voie de passage important à Montréal, qui était le principal centre commercial du Canada à cette époque.

Des nombreuses communautés sur la rive Est du lac Ontario et au long du fleuve st. Laurent ont éprouvé la guerre de 1812. Voisins, familles et amis dans les communautés Canadiens et Américains sur le fleuve ont été tirés au guerre : Ganonoque et Clayton; Brockville et Morristown; Prescott et Ogdensburg. Aussi les bases navales adverses au Kingston et Sackets Harbor. Au Cornwall, les Mohawk Awkwesasne ont demandé neutralité parce qu’ils vivaient sur les deux cotés de la frontière, mais le gouvernement des deux pays ont compromis cette demande. Une période très important de la guerre dans cette région était Octobre 1813 à Février 1814. Deux batailles critiques ont passé danse cette période- a la rivière Châteauguay en Octobre et a la ferme Crysler in Novembre. Suivant ca, une armée Américaine comprise de plus de 7,000 soldats ont campé pour l’hiver en New York et ont attendé, toujours proche de Cornwall.

 

Les Communautés

 

Les pionniers premiers étaient les Loyalistes qui arrivaient en Haut Canada après la guerre révolutionnaire. Les autres d’Écosse, les îles Britanniques, Europe et les États Unis ont suivi  rapidement. Les cités de Cornwall et Kingston sont les points  de défense signifiants dans la région. Pendant la guerre de 1812, Kingston était la base stratégique et navale dans la région d’ouest de la rivière et Cornwall était la base des provisions.

 

L’Héritage de la Guerre

 

La région est d’Ontario démontre les patrimoines majores du paix dividende de la guerre de 1812. Les leçons de la guerre causé la construction de la canal Rideau en 1832 et la sélection d’Ottawa pour la capitale du pays par la règne Victoria en 1857.  Les historiens savent la signifiance de la construction d’une version moderne du fleuve st. Laurent en les années 1960. L’autoroute 401 était construite en partie du système d’autoroute Trans-Canada. C’est aussi une mémento de la première route (qui suivre les sentiers autochtones d’Ontario est) qui liée Cornwall et Kingston, crée pendant la guerre de 1812. 

 Les savants vu le dividende de la paix dans la construction de la St. Lawrence Seaway, complété en 1959. Cet construction était faire par les États Unis et Canada pour fournir une ligne de provisions nouveau sur la rivière, qui permettant l’intérieur de la continent du Nord Amérique de commerce avec la reste du monde. La construction du Seaway a incorporé les ponts internationaux qui étaient construire sur les desseins militaires. Les vitrines culturelles sur la rivière entre Cornwall et Kingston incluse : Upper Canada Village en Morrisburg, Lost Villages of the St Lawrence en Long Sault et les parcs du St Lawrence, qui commence au la frontière du Québec jusqu’aux Kingston. 

Pour presque deux cent années,  les peuples de l’Ontario Est ont partagé une frontière d’eau magnifique et paisible avec l’état du New York Nord. Toute la région du fleuve St. Laurent est un produit de ses liens internationaux de la coopération et l’amitié.

 


© 2013   Created by The Alliance.

Badges  |  Report an Issue  |  Terms of Service